La nécessité de travailler à son image

Évolution personnelle et professionnelle

La nécessité de travailler à son image

Conférence le 12 mars 2009 à l’Association Francophone des Types Psychologiques 

Résumé

Tout de nos choix vestimentaires à notre cadre de vie en passant par les objets dont nous nous entourons parle de nous, se révèle être à notre image. Mais à l’image de qui en nous ? Comme le souligne C.G Jung, nous ne sommes pas fait tout d’une pièce mais composés de différents personnages, figures de la persona, des archétypiques ou des complexes qui cohabitent avec le moi conscient. C’est dire l’importance de souligner l’importance à accorder à notre image et à y travailler consciemment pour qu’elle devienne le porte parole de la diversité qui nous compose et non l’otage d’une figure archétypique insoupçonnée qui risque de nous entraîner dans son Zénith à jouer sur un registre qui n’a plus rien d’humain. Et à passer à  côté de notre originalité qui tient à l’assemblage unique de notre diversité personnelle.

 



A ce propos :

Sur l’image donnée, fruit d’un état d’être très personnel et des circonstances qui lui sont attenantes, quelques auteurs se sont exprimés :

« Quand vous aurez vécu aussi longtemps que moi, vous saurez que tous les humains ont une coquille et qu’il faut tenir compte de cette coquille. j’entends par ce mot le jeu complet des circonstances. Un homme ou une femme isolés, cela n’existe pas; nous sommes tous construits d’un faisceau d’appartenances. Qu’appelons nous notre « moi » Où commence t-il? Où finit-il? Il imprègne tout ce qui nous appartient, puis s’en retire. Je sais qu’une grande part de ma personnalité tient aux robes que je choisis de porter. J’ai beaucoup de respect pour les choses. Pour autrui, notre moi est l’expression de notre personnalité; et notre maison, nos meubles, nos vêtements, les livres que nous lisons, les gens que nous fréquentons, tout cela l’exprime ».

H. James, Portrait de femme